Ils occupent le paysage du flipper français depuis maintenant plus d’un an avec leurs émissions en streaming. Les chemises et tongs de César sont en phase de venir plus célèbres dans notre microcosme que la Joconde elle-même. La « moulasse » (ou non) de Rudy devient légendaire. C’est avec une grande joie que nous accueillons les membres de RB Flip France pour le lancement de notre site internet en réalisant la première interview de ce duo de pinhead.

Merci à vous de vous prêter au jeu de l’interview pour le lancement de notre site. Pour être totalement transparent avec nos lecteurs, il faut leur préciser que nous avons échangé quelques fois avant cette interview à propos de flippers. C’est pourquoi nous nous permettrons d’emprunter un ton un peu amical lors de cette interview. Allez c’est parti !

Je crois savoir que vous êtes amis de longue date, même d’enfance. Aviez-vous pour habitude de traîner dans les bars ou salles d’arcade lorsque vous étiez adolescents ?

Rudy : Cela a démarré bien avant les bars ! Nous nous affrontions déjà depuis nos 8-10 ans sur les consoles de l’époque et César avait déjà la fameuse manie de me battre à tous les jeux. Donc pas de « moulasse » de puis mon plus jeune âge.

César plus fort que Rudy ?

À quel moment vous êtes vous replongé dans l’univers du flipper et par quel biais ? Forums ? Site internet ? Connaissances ?

Rudy : Pas du tout via les Forums ou les sites, simplement, mon frère a commencé à entreposer des machines dans mon garage. Nous avons pris le virus du flipper immédiatement ! Autant vous dire que quand les machines ont quitté le garage nous étions en manque…

Pouvez-vous nous expliquer comment tout a commencé avec RB Flip ? Qui a eu l’idée et pourquoi vous êtes-vous tournés vers le streaming ?

Rudy : Au départ nous avions l’impression d’être seuls avec César à aimer les flippers. Les gens autour de nous nous prenaient pour des fous ! Alors, nous avons commencé à chercher des passionnés dans notre région via les réseaux sociaux. Nous avons rapidement découvert une belle communauté autour du flip. L’idée de RB Flip est venue plus tard. Nous adorions regarder les streamer américains notamment Jack danger et on s’est dit qu’un jour ce serait un « kif » de pouvoir le faire de notre côté. On y a réfléchi cinq minutes et nous nous sommes lancés pour la rigolade sans savoir ce que ça allait donner.

RB Flip au naturel !

Aviez-vous la moindre idée de ce à quoi devaient ressembler vos lives ?

Rudy : Au début pas vraiment. Mais une chose est sûre, nous voulions faire les choses professionnellement et sérieusement. Bon, cela n’a pas tenu cinq minutes avant que le naturel reprenne le dessus.

Pour réaliser vos émissions, avez-vous investi dans du matériel immédiatement ou avez-vous attendu de voir quelle tournure cela pouvait prendre ?

Rudy : Nous avons immédiatement investi dans du matériel. Quand nous nous lançons dans une entreprise, on ne fait pas les choses a moitié. Régulièrement, nous continuons a investir.

Je vous pose la question pour la forme (car je crois connaître la réponse), suivez-vous un script, un squelette de trame ou alors êtes vous en pleine improvisation, en complète roue libre ?

Rudy : Nous n’avons pas vraiment de script ou même de squelette de trame. Aucun texte n’est écrit à l’avance. Notre duo est basé sur le feeling. En revanche, je passe du temps à récupérer des images ou des vidéos pour illustrer nos lives afin d’apporter le plus d’infos possible aux abonnés qui nous regardent.

Combien de temps mettez-vous pour préparer un live ? Réception de flipper, prise en main, règles, vidéo, etc…

Rudy : Au début, nous mettions une bonne journée de préparation : vidéo, son, flipper, images, illustrations etc… Aujourd’hui nous pouvons être opérationnels en une heure.

Rudy prêt pour un live en moins d’une heure !

D’ailleurs à propos de règles, César est le maître incontesté du décorticage du gameplay. Comment tu t’y prends pour cela ? Cela demande-t-il du temps ou est-ce limpide pour toi ?

Il a les règles en tête c’est lui le boss !

César : Déjà je récupère la trame des règles en anglais et je les lis avec attention. Comme j’ai la chance d’avoir une très bonne mémoire, j’arrive à expliquer facilement les grandes lignes des jeux lors de la présentation du flipper. Mais en vérité, pour être tout à fait franc, c’est que je recherche un moyen facile de battre Rudy car il n’écoute jamais rien de ce que je lui dis.

Je crois d’ailleurs que tu avais mis en ligne un site spécialement dédié aux règles des flippers. Où en est ce projet ?

César : Le projet est un peu en stand-by car nos vies professionnels sont déjà bien remplies. D’ailleurs, un coup de main serait la bienvenue ! Mais cela va reprendre car nous pensons que la communauté est demandeuse pour des règles en français.

La communauté pinhead à répondu présente à vos streams assez rapidement, comment expliquez-vous cela ?

Rudy : Déjà merci à eux ! C’est un plaisir de se retrouver entre passionnés et amateurs pendant quelques heures via les lives. Nous pensons que les membres de la communauté ont dû apprécier notre convivialité, car chez nous le ridicule ne tue pas.

César : Depuis le début nous pensons que beaucoup s’identifient à nous car nous avons des bons et mauvais jours dans les scores. Bon ok, on a plus de mauvais jours (rires). Mais nous avons toujours le sourire et la volonté de s’améliorer. Les abonnés ont vite compris que nous n’étions pas des grands joueurs pro mais de simples mortels tout autant passionnés qu’eux.

Il n’est pas toujours facile de s’exposer sur le net. Avez-vous eu des réactions excessives positivement ou négativement à propos de vos interventions sur le net ?

Une exposition aux réseaux bien maîtrisée

Rudy : Bizarrement, nous en avions peur au début mais nous n’avons jamais reçu de messages haineux, ni aucune menace de mort pour le moment. Nous sommes très actifs dans notre communauté. Beaucoup de personnes nous écrivent et c’est un plaisir d’avoir de beaux messages d’abonnés. Nous prenons le temps de répondre à tout le monde et sérieusement, ça nous motive et nous pousse à continuer avec César. Les messages de remerciements et de soutiens font vraiment chaud au cœur.

Avoir une émission en stream permet de se faire des contacts dans le monde du flipper. Aviez-vous déjà certains contacts ou bien est-ce vos lives qui vous ont ouvert des portes?

Rudy : Au début nous avions peu de contacts dans le monde du flipper. Aujourd’hui ce n’est plus pareil, nos lives nous ont permis de rencontrer la communauté et de pouvoir échanger plus facilement.

Si je vous pose cette question c’est que Jack Danger, une célébrité du monde du flip, est venu directement des États-Unis pour participer à vos streams. Comment vous êtes-vous connus ?

Rudy : Nous avons eu contact rapidement avec lui via internet lors de nos débuts. Nous avons tout de suite accroché ensemble car nous partageons la même passion. Jack nous a soutenu immédiatement. Il nous a aidé, dans les moindres détails de notre chaîne. Il est un peu le parrain de la chaîne et nous le considérons aujourd’hui comme un véritable ami.

César, Jack Danger et Rudy

Une fois en France, comment s’est passé cette rencontre ?

Rudy : Organiser ce type d’événement n’a pas été de tout repos ! Mais nous avons clairement pris du bon temps avec lui, il a même dormi a la maison.

A l’avenir, avez-vous des projets en commun avec lui ?

Rudy : Oui, une fois que la situation sanitaire nous le permettra, Jack reviendra nous voir. Il souhaite revenir en France. Par ailleurs, nous devions aller le voir et organiser des événements ensemble en juin de cette année mais la COVID ne nous a pas permis de concrétiser ce projet. Tout était prêt…

Vous avez eu accès à pas mal de flippers, pour vous, quel est votre meilleur flipper et pourquoi  ?

Rudy : Nous avons des avis différents avec César, pour moi c’est le Deadpool LE de Stern.

César : Et pour moi le Guardians of the Galaxy de chez Stern aussi. Il est difficile d’expliquer pourquoi nous préférons ces flippers, ça se fait au feeling, on accroche ou pas.

Le Deadpool LE de Stern, meilleur flip pour Rudy

Et votre pire flipper ?

Rudy : Comme on le dit à chaque fois, nous n’avons pas de pire flipper, donnez-nous une poubelle en métal avec deux boutons et nous serions capables de passer un bon moment dessus !

César : Pour être sérieux, nous avons beaucoup de respect pour toutes ces machines car elles ont toutes une histoire différente. Nous aimons les histoires et nous respectons le travail derrière la conception des machines.

Avez-vous des flippers chez vous, si oui lesquels ?

Rudy : La liste ne serait pas d’actualité car elle change tout le temps. Les abonnés savent via nos lives les machines présentes dans le studio.

Lequel voulez-vous absolument garder dans votre collection et lequel seriez-vous prêt à céder ?

Rudy : Pour ma part le Deadpool LE ne quittera jamais le Studio !

César : Moi je garde mon Guardians !

Rudy : Pour le reste, c’est difficile de répondre.

Quel est votre fabriquant préféré ?

Rudy et César : Stern reste notre marque coup de cœur !

Stern la marque préférée de RB Flip France

Cependant quelle critique pouvez-vous lui faire ?

Rudy : Si on avait une critique à leur faire, ce serait leur cadence de sortie de flipper. Il y a trop de sorties sur l’année. Il est donc difficile pour tous de suivre et de bien profiter des titres avant que le prochain modèle ne lui vole la vedette et ainsi de suite.

Quel est votre meilleur souvenir avec un flipper ?

Rudy : Le meilleur souvenir restera toujours le bon temps passé à jouer entre amis, à chaque live c’est un vrai petit challenge d’essayer de battre César.

Quel thème aimeriez-vous voir pour un flip ?

César à l’idée d’un thème sur les visiteurs

Rudy : Nous blaguons souvent sur Les Visiteurs ! Il serait drôle de pouvoir un jour travailler sur un custom sur ce thème qui nous fait super rire !

Pensez-vous, comme nous, que nous sommes à un tournant ou du moins à une ébullition du monde du flipper ?

Rudy : Le monde du flip est imprévisible, comme une bille sur un plateau. Nous ne savons pas de quoi l’avenir sera fait, mais notre mission première restera de convertir le plus de nouveaux joueurs afin de faire grandir notre communauté.

Je crois savoir que vous allez incorporer une nouvelle recrue dans votre team. Pouvez-vous nous dire pourquoi ?

Rudy : C’est un plaisir d’accueillir Julien Viaud dans la team ! Avant tout, Julien est un ami proche avec lequel nous communiquons quotidiennement. Son expertise dans la communauté flip ainsi que son expérience avec les flippers Jersey Jack Pinball va vraiment donner une nouvelle dimension à notre chaîne. On a hâte de faire plein de choses ensemble. Nous partageons le même état d’esprit donc pour nous il était évident qu’il nous rejoigne.

Julien fraîchement ajouté au line-up de la team RB Flip France aux côtés de Jack Danger alias Dead Flip

Comment vos lives vont-ils s’organiser ?

César : Julien pourra nous rejoindre pour des reveals ou de gros événements car il habite loin de chez nous, Mais il animera en solo des soirées et prendra le contrôle de la chaîne quand il le souhaitera.

Avez-vous des projets pour l’avenir avec RB Flip ?

Rudy : Nous continuerons de nous améliorer afin de vous proposer des événements sympa, nous avons plein d’idées à faire partager. Le futur s’annonce vraiment top !

Je vous laisse le mot de la fin, posez-vous la question de votre choix et répondez-y.

Rudy et César : Nous voulions vraiment remercier la communauté pour le soutien qu’elle nous apporte. En l’espace d’un an, nous avons pu faire de belles rencontres grâce à notre passion. L’humain et le partage sont vraiment des choses qui nous tiennent à cœur ! Merci à tous et bon lancement à Pinball Mag !

Merci à vous, la rédaction se joint à moi pour vous souhaiter une belle réussite ! Et mon petit doigt me dit que nous nous reverrons bientôt.

César et Rudy prêts pour de nouveaux lives !