Dans les précédents articles (boîte à outils et nettoyage), nous avons vu l’ensemble des outils nécessaires lorsque l’on s’attaque au monde des flippers, ainsi que les étapes de la remise en état d’un flip’ ayant vécu quelques années d’exploitation.

Dans cet article, je souhaite vous fournir une vue d’ensemble des étapes nécessaires pour maintenir vos machines, tout au long de leur vie, dans votre gameroom.

Il ne faut pas les négliger, car si on laisse une machine à l’abandon, et que l’on y joue régulièrement, des usures liées à l’usage et à l’ensemble des composants de votre flipper peuvent apparaitre et à terme endommager vos machines, aussi bien au niveau des mécanismes que du playfield.

Commençons par définir un calendrier de maintenance. Comme vous allez le voir ci-dessous, certaines étapes sont plus fréquentes que d’autres… Le temps qui passe est un moyen de définir ces étapes, mais le nombre de parties que vous jouez sur votre flipper est aussi important. Une machine en exploitation va nécessiter davantage de maintenance que la machine qui se trouve dans votre gameroom :).

Ce qui génère de la poussière dans votre flipper

Alors commençons par un point important : il faut nettoyer votre playfield (ou plateau comme vous préférez) et ce de façon régulière. Pas mal de poussières va venir s’accumuler et à terme user votre playfield.

Ces poussières viennent de différentes sources :

  • les élastiques qui s’usent avec le temps et les billes qui viennent s’y frotter ;
  • les mécanismes métalliques qui vont et qui viennent très rapidement sous l’effet des bobines, et qui produisent des micro-poussières ;
  • les billes en elle-mêmes lorsqu’elles viennent heurter d’autres pièces en métal ou en plastique dans votre flip…

Bref, il y a une multitude de choses qui vont créer des petites poussières qu’il faut régulièrement nettoyer.

Nous avions vu tout le matériel nécessaire dans les précédents articles. Pour une maintenance régulière, il est recommandé de passer sur le playfield un chiffon propre (type peau de chamois) avec du Novus 2. Etalez le Novus 2 sur le chiffon, évitez de le mettre directement sur le playfield, car sinon cela risque de faire plus de traces. Le produit peut aussi « attaquer » le playfield en lui-même. Même si ces produits sont en théorie fabriqué pour, il est toujours bon d’être prudent. Si vous n’avez pas de Novus 2, vous pouvez utiliser d’autres produits tels que le Wilmax, ou du W5 de Lidl, encore une fois en imprégnant votre chiffon.

En maintenance régulière, cette opération est à effectuer tous les 2 ou 3 mois.

Un point important : n’utilisez JAMAIS d’eau sur le plateau, cela pourrait avoir des conséquences non seulement sur le playfield en lui-même (en le faisant gondoler) mais aussi sur le jeu complet. Il y a beaucoup de composants sensibles à l’eau sous le plateau (électronique, mais aussi câbles, mécanismes et bobines qui pourraient rouiller).

Retrouvez le manuel de votre flipper

Si vous l’avez reçu avec votre machine, gardez à portée de main votre manuel. Il peut vous servir si, pendant vos étapes d’entretien, vous avez besoin de faire une maintenance sur certaines pièces (changer une cible, resserrer certains éléments…). Si vous ne le possédez pas, une petite recherche sur votre moteur de recherche préféré ou sur un des nombreux forums ou sites dédiés vous permettra de le trouver :

Le nettoyage trimestriel

Pour nettoyer votre flipper, vous allez avoir besoin d’accéder au plateau / playfield. Cela peut sembler évident, mais votre flipper est un appareil électrique, il convient donc de le débrancher avant de commencer votre entretien.

Astuce : Ne mettez jamais directement les produits nettoyants sur votre playfield, mais sur un chiffon propre qui vous servira à nettoyer. Il y a pas mal de trous sur un plateau et cela risque de faire couler le produit sur les composants et les câbles en dessous, cela pourrait les endommager et créer un court-circuit au rallumage.

Voici les étapes de base que vous devrez suivre avec attention.

1. Retirez la vitre du playfield

Après avoir ouvert la porte avant (coindoor), vous aurez à faire glisser un loquet ou bien à détacher des mécanismes pour libérer la lockbar et pouvoir ensuite faire glisser la vitre.

Attention au moment d’enlever la lockbar, il se peut que la vitre se mette à glisser toute seule. Tirez soigneusement et lentement la vitre pour l’extraire du flipper. Le verre peut être plus lourd que vous ne le pensez, faites le donc doucement en prenant la vitre sur les côtés – avec éventuellement des chiffons ou des gants pour éviter de vous blesser et bien maintenir la vitre.

Retirez la vitre avec précaution

Une fois retirée, posez-la soigneusement dans un endroit où elle ne risque pas de glisser ni de s’abîmer sur les tranches. Un tissu au sol peut faire l’affaire, mais attention à ce qu’il ne glisse pas 🙂 .

2. Soulevez le playfield

Soulevez le playfield en saisissant l’apron par le milieu afin de le faire pivoter. Avancez-le en utilisant les glissières. Attention à ne pas abîmer vos sides, si vous en avez, en vérifiant que le playfield ou que certains éléments du plateau ne frottent pas. Vous risqueriez aussi de les endommager.

Autre point, si vous voulez soulever le playfield à la verticale (pour nettoyer le cabinet / corps du flipper), n’oubliez pas de sécuriser les billes, soit en les retirant du jeu, soit en mettant des chiffons sur la sortie de l’éjecteur et sur le bas du playfield.

Bloquez les billes avec des chiffons

3. Documentez votre playfield

Avant de faire quoique ce soit, prenez plusieurs photos de votre playfield.

Si vous prévoyez d’enlever des éléments et de les nettoyer, vous serez content d’avoir un plan de sauvegarde vous rappelant la provenance de chaque pièce. Un smartphone aujourd’hui se révèle bien pratique et permet de ne pas chercher des heures ou d’appeler à l’aide.

4. Aspirez les poussières

Maintenant que vous avez votre documentation, et que votre playfield est à l’air libre, utilisez un aspirateur ou un souffleur pour retirer doucement la poussière des coins, bords, autour des pop-bumpers et des doigts de flippers.

Attention ne mettez pas directement l’aspirateur sur le playfield, faites un embout avec votre main.

5. Ajoutez de l’éclat à votre plateau

Les produits d’entretien

Pour le nettoyage régulier, vous allez vouloir enlever les pièces mobiles et les caoutchoucs. Cela vous permettra de nettoyer sous ces parties et de les rendre aussi propres que possible.

Commencez par le bas du plateau, et avancez vers le haut afin que vous puissiez vous assurer que vous nettoyez toutes les zones de jeu. Si des zones sont trop étroites, utilisez un coton-tige imbibé de Novus pour affiner votre nettoyage.

6. Faite une vérification globale de l’état de votre flip’

Vérifiez qu’il n’y a pas d’ampoules grillées, que les élastiques sont en bon état, qu’il n’y a pas de pièces cassées et que rien n’est tombé dans le fond du plateau ou dans la caisse.

7. Remontez l’ensemble et jouez !

Lorsque vous avez terminé le nettoyage, assurez-vous qu’il a complètement séché avant de tout remonter. Cela permet d’éviter les dommages de déformation et de frottement.

Une fois que vous avez remonté votre playfield et l’avez remis à sa place, nettoyez les deux côtés supérieurs de la vitre et glissez-la soigneusement, sans forcer, dans son logement. Sécurisez votre lockbar, fermez la porte et rebranchez votre flip pour y jouer :).

Le nettoyage en profondeur de votre flipper (tous les 12 mois)

Environ une fois par an, vous allez vouloir nettoyer en profondeur votre flipper. C’est un travail plus délicat car vous regarderez sous le playfield. Il faut être précautionneux pour ne pas casser des pièces ou arracher des câbles… Dans tous les cas, ne faites pas une étape tout seul si vous ne vous sentez pas à l’aise.

1. Identifiez l’état de votre flip’

Avant de commencer ce processus, notez toutes les ampoules qui ne fonctionnent plus (si vous avez encore des ampoules classiques), et toutes les pièces mécaniques qui présentent un souci, ainsi que les caoutchoucs. Prenez des photos pour ne rien oublier, et si vous avez à démonter des éléments, cela vous servira pour les remonter.

Passez votre commande de matériel pour être sûr d’avoir tout avec vous le jour du grand nettoyage.

La chariot pour déplacer un flipper

Vérifiez aussi que les boulons de vos pieds de flips sont bien serrés et qu’il n’y a pas de jeu, si vous souhaitez déplacer votre flip pour accéder à tous ses recoins. Un pied qui se déchausse n’est jamais le bienvenu et cela peut vriller votre caisse. Vous pouvez aussi investir dans un chariot élévateur pour déplacer votre flip, mais cela représente un certain budget.

Astuce : Gardez les photos et un petit guide d’entretien sur votre ordinateur, dans lequel vous notez ce que vous effectuez à chaque maintenance, comme un carnet d’entretien de voiture 😉 Cela vous permettra aussi de suivre ce que vous changez régulièrement et préparer vos commandes.

L’entretien annuel c’est le moment où vous allez nettoyer à fond votre flip’ également, en incluant le fond de la caisse et la backbox (tête du flipper).

Vous allez suivre les mêmes procédures que nous avons décrites dans l’entretien trimestriel, mais vous allez aussi passer l’aspirateur dans la caisse et la backbox.

2. Accédez à la backbox

La clé de votre backbox, à l’intérieur de la coindoor

Il existe une clé pour la backbox qui est généralement accrochée sur votre porte.

Attention, le verre avec le translite ou la backglass de votre backbox est fragile et en règle générale assez difficile à remplacer (ou même à trouver pour certains flips). Alors faites encore plus attention quand vous la retirez que lorsque vous avez enlevé la vitre du playfield. Stockez-la dans un endroit sécurisé, et si vous voulez la nettoyer, ne le faites que du côté face. Si vous commencez à nettoyer le coté où il y a l’illustration, vous risquez de l’endommager.

Vérifiez l’état des cartes dans la backbox, qu’il n’y ait pas de composants brûlés, que l’ensemble des câbles sont bien branchés et maintenus en place. Utilisez la documentation du pinball pour ce faire, certains câbles ne sont pas branchés par défaut, c’est normal.

Profitez-en pour changer les piles si vous avez un flip avec des piles. Leur durée de vie est en général plus longue, mais cela vous permettra d’être sûr que les piles ne coulent pas ni n’esquintent vos cartes. Suivant les flips, il peut s’agir de la CPU, la driver ou autre – et cela aura de lourdes conséquences sur le fonctionnement.

Remplacer des piles à quelques euros tous les ans vous coûtera nettement moins cher qu’une carte. Si vous le voulez, vous pouvez aussi utiliser des piles industrielles qui ne coulent pas, mais cela ne doit pas vous empêcher de les changer régulièrement (au moins une fois tous les 2 ans). On en trouve chez Energizer par exemple : Energizer MAX.

Pour ne pas “reset” votre machine lors du changement de piles, et ne pas perdre vos réglages et vos scores, il faut faire ce changement machine allumée. C’est sans danger, mais faites attention tout de même car en dehors du boîtier de piles, les autres composants du flips sont alimentés sur des hautes tensions.

3. Nettoyez la poussière

Comme avec le playfield, passez soigneusement l’aspirateur à la fois dans la backbox et dans la caisse du flip des poussières et saletés accumulées.

La caisse du flipper

4. Remplacez les pièces défectueuses et usées

Remplacez toutes les lumières qui sont grillées, qui sont faibles, ou qui ne tiennent pas correctement l’éclairage, et tous les fusibles qui sont grillés.

Vous pouvez en profiter pour changer au fur et à mesure vos ampoules classiques par des LEDs. Après, certains préfèrent le charme des ampoules incandescentes… et sur certains flips l’effet est plus beau. L’avantage des LEDs c’est que vous aurez plus de lumière, que les LEDs tirent moins de puissance sur le circuit électrique (et donc évitent de brûler les connecteurs) et qu’en règle général, vous n’aurez plus à les remplacer.

Pour ce qui est des fusibles, vous vous rendrez compte assez rapidement s’il faut les changer. Ils contrôlent les circuits d’éclairage, les batteurs, les pop-bumpers et tous les éléments actionnés du flip. Donc si quelque chose ne fonctionne pas, le premier réflexe est de vérifier et changer le fusible.

Ce nettoyage annuel est aussi l’occasion de remplacer vos billes. On avait évoqué toutes les 500 à 1000 parties dans le précédent article. Le nettoyage annuel est une bonne occasion également.

Vous pouvez aussi remplacer vos caoutchoucs. Il existe pas mal de kits sur le marché qui contiennent les rubans pour votre flip, ou vous pouvez acheter des lots complets de toutes les tailles. Il y en a plus, c’est un peu plus cher au départ, mais sur le long terme c’est plus économique et vous permet de maintenir plusieurs flips.

Astuce : Utilisez des anneaux en caoutchouc blanc ou translucide au lieu d’anneaux en caoutchouc noir.

Ces anneaux présentent plusieurs avantages : les anneaux blancs garderont le terrain de jeu plus propre que les anneaux noirs, mais deviendront sales plus rapidement et vous le verrez. Bien qu’ils semblent sales plus rapidement, les anneaux blancs dureront plus longtemps. De plus, les anneaux noirs sont plus durs que les anneaux blancs. Cela signifie que le gameplay peut être accéléré avec l’utilisation des anneaux blancs plus doux.

Faites attention tout de même à ce que des billes plus rapides n’endommagent pas votre playfield. Les anneaux translucides se comportent comme les blancs, mais donnent l’impression de se salir moins vite et peuvent donner un bel effet à votre flip associé à des illuminations LEDs. Il en existe aussi avec plusieurs couleurs si vous voulez rajouter un peu plus de personnalisation à votre flip.

5. Vérifiez qu’il n’y a pas de câbles cassés ou dessoudés

Lorsque votre playfield est soulevé, profitez-en pour vérifier si tous vos câbles sont en bon état et si les soudures ne sont pas cassées… Refaire une soudure est assez simple sur les pièces du playfield avec un petit fer à souder. Attention à ne pas produire de gros pâtés de soudure et ne pas connecter des choses qui ne doivent pas l’être.

Resserrez les connecteurs avec un tournevis si besoin. Si vous détectez un fil sectionné, vous pouvez suivre son cheminement et le rebrancher en vous assurant que la connexion est bien établie en dénudant un peu les files et les enroulant ensemble. Un quick fix est d’utiliser du ruban adhésif isolant. Si vous ne trouvez pas l’autre bout du câble, il faudra utiliser les schémas présents dans la doc et cela devient un peu plus complexe. Vous aurez peut-être besoin de faire appel à de l’aide extérieure.

Voilà nous arrivons à la fin des principales étapes de maintenance régulière. Encore une fois, n’hésitez pas à vous faire votre petit carnet d’entretien et à planifier vos maintenances toujours à la même date afin de ne pas oublier – entre autres de changer les piles 😉.

Bons jeux et profitez bien de vos flips, c’est toujours plus agréable de profiter d’une machine en bon état, fonctionnelle et qui brille !

Article PrécédentInterview Franck Bona
Article SuivantLow Score Pinball Wizard
Passionné par tout ce qui est culture geek et rétro (vieille consoles, arcades et flippers), BenJN collectionne et joue au flip pour le plaisir, surtout entre amis et en famille. Il aime aussi réparer et rendre leur superbe à ses flips et ceux de ses amis - sont passés dans sa gameroom des classiques Bally / Williams aussi bien que des Goettlieb, et des Sterns récents. Quand il n'est pas en France, il voyage aux USA pour son job et profite de ces voyages pour visiter tous les bars et salles de flips aux alentours.