A mesure que nous faisons le tour du petit monde du flipper francophone, un constat se dégage : tous sont passionnés, peu en vivent. La plupart des acteurs font bouillir la marmite avec une activité professionnelle connexe, qui leur laisse du temps à consacrer à la communauté (ex : High Voltage Pinball, RB Flip).

Dominique Boulart représente dignement ces personnes dévouées qui ont organisé leur vie autour de leur passion. Il aide ses clients, les accompagne dans leurs installations de matériel, sans compter ses heures, et sans en faire tout un foin non plus. Bref, rencontre avec un homme généreux.

Bonjour Dominique, commençons par faire connaissance. Quand et comment avez-vous commencé à travailler dans le flipper ?

Merci pour l’interview, petite précision je ne « travaille » pas dans le flipper. J’ai toujours aimé les flippers, à 12 ans je construisais mon premier flipper avec des clous et des élastiques. Début des années 1990, je me suis mis à mon compte dans le dépannage de flippers, cartes de flippers Gottlieb et bornes Arcade. L’aventure a duré 5 ans en France, ensuite au Gabon pendant 2 ans pour tenir une exploitation de flippers.

logo Techizy
Techizy, la marque sous laquelle Dominique vend son matériel

En rentrant en France j’ai repris une activité… Me permettant de vivre. J’ai arrêté les flippers pour aller dans le dépannage de système de sécurité. Il y a 5 ans, j’ai démissionné pour être Assistant Familial, à la maison, donc du temps disponible…  j’ai repris une activité flipper en créant TechIzy.

Pourquoi avez-vous choisi ce secteur ?

Passion de l’enfance !

Pouvez-vous nous expliquer ce que fait votre société TechIzy ?

J’ai commencé à distribuer quelques cartes pour pincab et pin2dmd. Je me suis vite rendu compte que les pin2dmd, ce n’était pas que mettre des cartes dans un carton pour les envoyer. Donc pour répondre aux sollicitations de tous les clients, y compris soir et week-end, je suis resté au montage et dans la distribution du pin2dmd.

Avez-vous d’autres activité à côté ?

Oui je suis Assistant Familial (famille d’accueil) et guide de montagne !

Le pincab de Dominique Boulart
Le pincab de Dominique, il donne envie !
Vous fournissez du matériel pour des flippers mais aussi des pincabs, ce qui n’est pas fréquent. Comment en êtes-vous arrivé à travailler sur ces deux marchés ?

J’ai commencé par fabriquer un Pincab, participer aux groupes sur les réseaux sociaux (Facebook). J’ai eu des demandes pour fabriquer des PIN2DMD pour des Pincabs puis des flippers, j’ai ensuite ouvert mon shop pour pouvoir répondre aux demandes de façon professionnelle.

Entre flipper et pincab, y a-t-il une machine plus importante que l’autre dans votre activité ?

Les flippers ! Il y a beaucoup plus de demandes. Et bien sûr il existe plus de flippers que de Pincabs !

Selon vous, le pincab représente-t-il un concurrent, une complémentarité ou l’avenir du flipper ?

Pour moi cela n’est pas du tout pareil, le flipper continuera à exister. Les personnes qui aiment les flippers peuvent aimer les Pincabs et l’inverse est vrai également. J’ai de vrais flippers et un pincab, la sensation est très différente et j’apprécie vraiment les deux.

Pour le pincab, au-delà du scoring, c’est d’avoir des tables anciennes par exemple que je ne possèderai jamais en vrai flipper.

Combien coûte un bon pincab en moyenne ?

De 600€ si l’on fait tout soi-même, à partir de pièces d’occasion, à 6000€ voir plus pour un 43 pouces personnalisé.

Pinball FX3 sur Steam
Toutes les tables pinball FX3 (Zen Studios) sont sur Steam
Comment se procurer de nouvelles tables sur un pincab ?

Si c’est pour FX3 (Zen Studios) il faut les acheter chez store.steam. Si c’est pour Visual pinball on les trouve mis à disposition gratuitement sur différents sites.

Par sa conception digitale, le pincab propose-t-il des avancées dont le flipper physique devrait s’inspirer ?

Le flipper s’est déjà beaucoup inspiré des toppers vidéo qui n’existaient pas avant ainsi que de toutes les animations leds.

Flipper Heat Wave de Williams
Entre le pincab et cette antiquité, Dominique n’est pas sectaire !
Quelle est votre machine préférée ?

Je suis plutôt vieille France et resté bloqué sur les dots, mais l’alien Remake me parait pas mal du tout.

Vous-même, jouez-vous au flipper ?

Oui mais pas trop bizarrement !  je préfère dépanner ou rénover !

Possédez-vous des machines à titre personnel ? Si oui, lesquelles ?
  • 2 des années 1960 : Heat Wave et Mayfair
  • 1 Pac-man
  • 1 Frankenstein
  • 1 street fighter 2
  • 2 Flintstones
  • 1 Pincab
La gameroom de Dominique Boulart
La gameroom de Dominique, qui accueille un pincab (à gauche) et des flippers classiques
Etes-vous plutôt pincab ou flipper ?

Pincab, je me lasse assez vite sur une partie de flip’. Le pincab ne sera jamais un vrai flipper au niveau sensations, mais au fil des versions de visual pinball (un émulateur de table) cela s’améliore grandement.

Les claquements des bumpers et batteurs sont pratiquement identiques au flip. Le shaker est présent, le meg (vrai moteur d’essuie-glace) simule un moteur, le surround sound feedback constitué d’amplis et de haut-parleurs vibrants pour imiter les bruits mécaniques et le roulement de billes…

Il ne manque plus que la 3D qui avait commencé à faire une apparition avec Futur pinball et Bam mais ce ne fut pas très concluant.

Fin 2020, l’Union Européenne a instauré une taxe de 25% sur les flippers et accessoires venus des Etats-Unis, cela vous a-t-il impacté directement ou indirectement ? Si oui, comment ?

Non. J’importe tout le matériel de Chine.

Etes-vous optimiste pour le secteur du flipper pour 2021 ?

Oui, parce qu’on voit depuis 5 ans de plus en plus de groupes, de plus en plus de demandes. Les prix augmentent, flambent même. Les gens se recentrent aussi en ce moment chez eux (crise sanitaire).

Il existe un nouveau public également : les jeunes avec les Pincabs. Ils retrouvent la quantité de jeux comme sur leurs PC, consoles..

Et pour votre activité ?

Oui, et cette activité reste une passion, le principal est de faire perdurer ces jeux, je passe beaucoup plus de temps en support technique qu’en vente pure.

Bureau Techizy - Dominique Boulart
L’antre de Dominique, dans laquelle il prépare ses DMD (les écrans des flippers)
Le mot de la fin ?

Je vous remercie pour cette interview. Amusez-vous ! le flipper ne doit pas être sujet à mésentente, cela reste un jeu, un plaisir et c’est important de le garder en tête !