Bien démarrer sa Gameroom

Sans tomber dans le syndrome de Peter Pan, notre génération est certainement la première de l’histoire à valider le postulat suivant : nous sommes tous devenus adultes mais ne renions pas pour autant le gamin que nous avons été qui est toujours présent en nous.

Pour le faire vivre, et qu’ainsi celui-ci en retour épanouisse l’adulte que nous sommes, nous lui donnons un espace où il peut s’exprimer avec ses flippers, ses consoles, ses trésors nostalgiques ou non : la gameroom !

In fine, nous avons juste anglicisé la salle de jeux de notre enfance pour lui donner un côté plus mature. Ne nous leurrons pas, c’est la même chose : un espace à nous, avec aucune fonction utilitaire hormis celle de nous y sentir bien (c’est déjà pas mal en ce moment !) et d’y jouer.

Pour que le rêve devienne réalité, il va falloir néanmoins planifier notre coup. Il y a des trucs à prévoir, des concessions à faire, des validations à obtenir. Nous n’avons pas la prétention d’être exhaustifs, et nous comptons bien sur votre lecture attentive pour nous suggérer des enrichissements.

La Gameroom dans Ricky ou la Belle Vie, une inspiration pour les jeunes des années 1980-90.

Cet article s’appuie notamment sur la 2ème partie de notre podcast N°7, à partir de la 31ème minute environ, qui partage les expériences de Lazarus et Paris_Pinball_Addict dans la conception et la réalisation de leur gameroom.

Quelle place pour un flipper ?

Un flipper c’est encombrant, on ne vous l’apprend pas. Avant d’accueillir une machine, et même sans parler d’une pièce spécifique, il faut mesurer l’espace que vous pouvez lui dédier.

Pour la plupart d’entre eux, les flippers font un peu moins de 2m de haut. Si vous voulez ajouter un topper, c’est-à-dire un accessoire à mettre au-dessus du fronton et qui vient parachever son look, ajoutez au moins 30cm. Tout dépend de la taille de l’accessoire, bien évidemment. Normalement, si votre logement a des dimensions standard, le flipper va passer, avec ou sans topper.

Côté profondeur, le pinball mesure déjà environ 1m40 en comptant les pieds qui s’écartent légèrement vers l’extérieur. Nous vous conseillons de prévoir un mètre devant pour être à l’aise quand vous jouez. Donc vous voilà avec 2m40 de profondeur à “bloquer”.

Pour la largeur, un flipper vous facilite la tâche. Si la backglass (le fronton) passe, vos mains passent. Celle-ci est en effet plus large que l’endroit du plateau où vous posez vos mains. Comptez 72cm pour le fronton, et 56cm pour le plateau au niveau des boutons.

Si les frontons de vos flippers se touchent, pas grave : les mains passent, c’est prévu pour ! Gameroom de Docx.

Un petit conseil, vérifiez bien la largeur des portes, couloirs et escaliers éventuels qu’il faudra franchir dans votre logement pour atteindre la place précise de votre jouet. Comme ça, vous vous éviterez la mauvaise surprise que votre machine franchisse la porte d’entrée et n’aille pas plus loin !

Docx - Gameroom tout en longueur
Une partie de la gameroom de Docx – Tout en longueur mais optimisée !

Les exceptions pour des joueurs et des flippers d’exception

Ces premiers conseils sont à relativiser dans certains cas. Tout d’abord, si vous êtes du genre à gesticuler pendant vos parties, prenez un peu de marge sur les côtés. Cela peut être perturbant de se cogner la main pendant un multiball ou de s’égratigner sur un mur en crépis ! Je ne juge pas votre intérieur cela dit, chacun ses goûts…

Le flipper est un loisir à partager : si vous avez la place, permettre au 2ème joueur de se positionner sur un des côtés à mi-hauteur du plateau rajoute du plaisir et des commentaires de mauvaise foi, comme on aime ! Vous pouvez d’ailleurs prévoir un tabouret de bar pour celui qui ne joue pas. La stabilité qu’il procure évitera également que le spectateur ne renverse sa bière sur votre machine.

Enfin, certains flippers sont dits “widebody” : leurs caisses sont plus larges d’environ 20cm. C’est le cas du flipper Indiana Jones, The Pinball Adventure, de l’Alien de Pinball Brothers également. C’est un point à vérifier avant de faire l’acquisition d’une machine.

Si vous êtes énergique dans votre style de jeu, toujours à la limite du tilt, pensez à ne pas coller le flipper contre le mur. Vous risquez d’abîmer votre machine et le mur.

gipelo - Gameroom avant aménagement
La gameroom de gipelo AVANT aménagement !
Ambiance “dinner américain” chez gipelo

Le bruit : l’inconvénient à anticiper

La place nécessaire à un flipper s’anticipe assez bien, il faut le vouloir pour ne pas y penser. En revanche, on sous-estime souvent le bruit d’un flipper en cours de partie. Certes, une partie des machines récentes propose une prise casque, mais le gros de la nuisance sonore vient du caractère mécanique de la bête : avec des bumpers qui claquent et des batteurs qui se lèvent d’un coup, une bille de métal projetée à vive allure sur un plateau en bois produit un bruit fort et irrégulier particulièrement incommodant pour l’entourage. Et encore ! Si vous essayez de jouer sans la vitre, vous constaterez que le son est déjà atténué de moitié grâce à elle.

La meilleure solution est d’avoir une cave ou un garage bien isolé du reste de la maison… Ou être célibataire, ça aussi ça marche bien. Ou encore mieux, partager le loisir avec son conjoint ! Vous l’aurez compris, il est recommandé de faire cette acquisition en accord avec les autres membres du foyer, le volume de décibels généré étant quasiment inévitable.

Ludo - Gameroom space invaders
Ouvrir sa gameroom sur l’extérieur quand il fait beau ? Facile quand il s’agit d’un ancien garage ! Gameroom de Ludo

La lumière d’un flipper : un phare dans l’obscurité

En parlant de cave, l’idée d’y placer son flipper n’est pas la première qui nous vient, et pourtant elle est à considérer : votre pinball a été conçu pour les endroits sombres, qu’il s’agisse d’une salle d’arcade ou de l’arrière-salle d’un bar. Ses lumières chatoyantes visent à attirer le chaland, et si possible au détriment des autres machines qui l’entourent.

Par ailleurs, un flipper éteint n’a quasiment pas d’intérêt esthétique. Allumé, il éclipsera tous les autres éléments décoratifs. Il faut donc l’imaginer comme le joyau qui recherche son écrin. Pour en profiter, mieux vaut une petite pièce dédiée que votre séjour.

Un endroit trop éclairé atténuera les contrastes et générera des reflets sur l’écran LCD. Créer de l’obscurité est un enjeu en soi, alors autant en profiter pour valoriser un lieu que l’absence de lumière rend impropre à d’autres usages.

Gérer les reflets

Deux solutions simples pour éviter les reflets sur votre flipper :

  • soit vous bannissez toute lumière, car le flipper en fait suffisamment lui-même. Immersion garantie !
  • soit vous investissez dans une vitre anti-reflet. Le coût est marginal par rapport à l’achat initial de la machine. Comptez une centaine d’euros.

Si l’un et l’autre ne vous conviennent pas, au moins bannissez les lumières directes et plafonniers au-dessus et sur les côtés du flipper.

Docx - Gameroom
Des poufs pour les bornes d’arcade, des lumières d’appoint sur le thème jeux vidéos retro – Gameroom de Docx

Quel revêtement de sol sous le flipper ?

Beaucoup apprécient le carrelage, à la fois facile à entretenir et permissif sur les nudges (nudge = remuer gentiment son flip’). Ajouter des patins aux pieds du flipper permet d’éviter de le rayer, mais au détriment des déplacements latéraux parfois utilisés pour les manœuvres de sauvetage de la bille les plus osées (death save).

Si vous n’êtes pas du genre à brutaliser votre machine, un béton ciré, un lino vous conviendront également. Dans tous les cas, évitez le parquet. Même avec un style de jeu doux, il y a peu de chance que votre sol s’en sorte indemne. Vous aurez en effet parfois besoin de le décaler pour son entretien ou sa maintenance. Dans ces cas-là, on pousse le plus souvent son pinball de droite ou de gauche, on ne le soulève pas.

De même, bannissez la moquette. Le poids du flipper repose sur 4 pieds avec peu de surface de contact avec le sol. Vous ne pourrez pas ravoir les trous qu’ils vont laisser.

Ludo - Gameroom space invaders au sol
Personnaliser le sol de sa gameroom ? Une idée de Ludo sympa et pas forcément chère avec un peu de créativité.

Quels sont les besoins d’un flipper côté électrique ?

Un flipper prévu pour le marché européen n’a rien besoin de plus qu’une prise secteur habituelle. Donc concrètement, si vous êtes passé par un distributeur ou importateur un minimum sérieux, vous n’aurez pas de problèmes.

A partir du deuxième flipper, vous vous demanderez si vous pouvez brancher les deux machines sur une multiprise. La réponse est oui, sans problème, et ça tient avec plusieurs flips sur la même. En revanche, pour votre tranquillité d’esprit, nous vous conseillons de choisir une multiprise anti-foudre. Vous protégerez ainsi vos pinballs d’une surtension fatale si un éclair tombe à proximité de votre domicile.

henrideath- Gameroom avec fauteuils de cinéma
Wow, la super idée des fauteuils de cinéma pour jouer aux bornes sitedown ! Chez henrideath

Les accessoires pour votre gameroom

Créer sa gameroom, c’est construire son petit univers. Un flipper se sentira seul sans accessoire et décoration.

Commençons par les utilitaires, voici quelques idées :

  • une boîte à clés pour éviter de les perdre ou de les laisser sur le monnayeur, ce qui augmente le risque de les casser ;
  • un tabouret, pour permettre au second joueur d’assister à la partie. On en a déjà parlé en début d’article ;
  • un petit marchepied type Ikea FÖRSIKTIG (ces noms, je vous jure) pour permettre aux enfants d’être à hauteur des boutons. Déjà qu’ils auront les bras en extension, évitons-leur de rester sur la pointe des pieds ;
  • un porte-gobelet… Ou pas. Si le flipper est bousculé, le liquide va se renverser partout. Préférons-lui un mange-debout pour tenir les boissons à distance des machines électriques.
  • Un petit tapis de sol devant le flipper, pour que nos pieds délicats n’attrapent pas froid sur ce carrelage en hiver
David Bonin chx - gameroom avec mange-debout
Un mange-debout et une tireuse à bière à distance raisonnable des flippers de David Bonin chx
Un jukebox agrémente aussi un style rétro – Gameroom de gipelo

La décoration de votre gameroom

La déco est une affaire de goût personnel, mais il y a tout de même des inspirations récurrentes pour une gameroom, à savoir les salles d’arcade ou les bars/pubs.

  • Des affiches rétroéclairées. Les distributeurs disposent souvent de goodies comme des kakemonos aux couleurs de leur dernière machine. Ceux-ci font leur petit effet, une fois éclairés par l’arrière au moyen de LEDs
  • Des enseignes lumineuses, à chiner sur le net ou dans les brocantes
  • Des jouets et figurines, surtout s’ils coïncident avec le thème du flipper. Un exemple : des vaisseaux Star Wars suspendus par du fil de pêche au-dessus de votre Mandalorian tout neuf !
Vincent - Gameroom ambiance 70s (2)
Vincent, un fan assumé d’horror movie (et de M. Patate)

Mais surtout ne soyons pas sectaires ! Jeux vidéos retro, baby foot, bornes d’arcade se marieront très bien avec votre flipper. Ces engins-là sont pour la plupart bien moins chers, et disponibles en plusieurs formats. Et il faut bien que celui qui ne joue pas puisse se distraire pendant que vous enchaînez les multibilles depuis 20 minutes.

Le beau Ghostbuster LE au milieu ! Gameroom de Vincent, cohérente dans son thème horror movies.

Comme nous le rappelle souvent Paris_pinball_addict, un pincab complète très bien une gameroom, car il permet de jouer à des centaines de tables, qui plus est dans des dimensions suffisamment variées pour s’adapter à toutes les configurations de pièce.

Vincent - Gameroom ambiance 70s
Ambiance seventies chez Vincent.

Voilà ce que nous pouvons partager comme conseils pour votre future gameroom, en espérant que cela vous donne envie de vendre votre voiture pour aménager votre garage 😉

Nick_Ohttps://pinballmag.fr
Collector of friends who have pinball collections.

Articles Récent

spot_imgspot_imgspot_imgspot_img