Blood Machines | VPW | Test Flipper Virtuel

Il faut un début à tout, et quoi de mieux que la première table originale de la team VPin-Workshop pour rédiger le premier test d’une table de flipper virtuel sur PinballMag. ? Iaakki (dont vous pouvez lire l’interview ici même) et son équipe ont travaillé d’arrache-pied pendant plus d’un an pour adapter le film Blood Machines en table virtuelle.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons donc par appréhender l’univers qui nous est proposé.

Blood Machines, un univers captivant inspiré par Blade Runner et Alien

Le film Blood Machines est un moyen métrage français sorti en 2019 et disponible désormais sur diverses plateformes de VOD (Youtube, Viva, PremièreMax ou filmoTV). Bien que le duo de réalisateurs, Seth Ickermann, et l’auteur de la bande originale, Carpenter Brut, soient français, le film n’est disponible qu’en anglais. Il fait suite à Turbo Killer, un clip de Carpenter Brut dont la réalisation était également assurée par le même Duo. D’ailleurs, à l’origine Blood Machines devait s’intituler Turbo Killer 2 : Blood Machines avant de prendre son titre définitif. Le film a été financé par une campagne Kickstarter. Initialement disponible sur la plateforme VOD Shudder (uniquement aux US,UK et Irlande), le film y était découpé en trois épisodes : Mima, Corey et Tracy.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce film, je vous engage à vous rendre sur le site officiel.

Attention : Bande son non incluse

Album OST Blood Machines

Une fois n’est pas coutume, il faudra débourser quelques euros pour pouvoir profiter du jeu dans les meilleures conditions. Toutefois, il n’y a pas à s’offusquer outre mesure puisque la musique est à télécharger pour un minimum de 5€. Libre à vous de donner plus à l’auteur si le cœur vous en dit. Ceci dit, l’achat de cet album complet justifie son coût à lui seul (parce que Synth-Wave quoi ^^).

Reste qu’à mon sens, il n’est même pas concevable de jouer à Blood Machines sans les musiques de Carpenter Brut. A bon entendeur.

Une table fidèle à la source

Capture d'écran sur pincab du flipper virtuel Blood Machines

On peut tergiverser sur les goûts et les couleurs pendant 107 ans… Mais quand c’est beau, c’est beau (qui a dit que je devais être objectif…). D’autant plus que cette table transpire sa fidélité au film dans chacun de ses pixels.

D’ailleurs, comme nous l’indiquait Iaakki, les modèles 3D de la table sont issus des effets spéciaux du film ! ça pète pas un peu la classe ça Monsieur G. Abitbol !?! (pour ceux qui ont la réf’, je vous aime)

La liste des références est immense en commençant par le spectre du Mima qui fait front au vaisseau de guerre en plein centre du plateau, les modèles 3D du vaisseau et de l’androïde Tracy, le pistolet laser vert en passant par les inserts des différents multiballs qui reprennent le nom des trois chapitres du film.

L’ambiance lumineuse n’est pas en reste avec des flashers verts et violets de plus bel effet, ainsi que les pentagones lumineux présents en fond de plateau dans les passages de rampes…

Bref, sur ce point, aucun reproche à faire à cette table qui respecte à 100% l’œuvre originale.

Un Fan-Layout simple mais efficace

Grace à son fan-layout (lignes de shoots en éventail), Blood-Machines est une table rapide avec un flow continu et des shoots satisfaisants au possible. La programmation de la physique est ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle sur Visual Pinball X. Cela conforte le dynamisme du jeu et ne vous laissera que peu de temps morts. Si vous êtes adeptes des tables à la Attack from Mars, vous serez séduits par Blood Machines.

Le système de rampes peut sembler simple au premier abord, mais il est diablement efficace. Une seule entrée possible, deux sorties en fonction des modes de jeu en cours, avec en bonus cette boucle ponctuée d’un batteur dédié, la « sky-loop » : jouissive !

Si vous êtes dans le bon tempo, vous pouvez enchainer les boucles à l’infini. Cela score assez rapidement, et encore plus lors d’une séance de multiballs.

Le système du « Mima-Loop » placé sous le vaisseau est un toys qui rappelle celui du flipper The Gateway (Williams 1992). Lorsque la bille se trouve à l’intérieur du cercle, des parois translucides sortent du plateau et la bille accélère et enchaine les tours. Attention cependant à la sortie lorsque la paroi disparait, la bille arrive comme un boulet de canon. Préparez les amortis !

D’ailleurs, cette physique aux petits oignons n’a pas que des avantages. Cela rend la table très exigeante et pointue sur la précision des shoots. Si le positionnement des rampes n’est pas une source d’avions (quand la bille passe entre les deux batteurs), les outlanes sont ultra punitives et généreront une pertes de billes quasi instantanée. Qui plus est, l’absence de pegs (plots) à l’entrée des outlanes limite l’utilité du nudge à ces endroits où habituellement, il est assez aisé de dévier la bille. Attendez vous donc à transpirer devant cette table (et à rager de temps en temps).

Descriptif graphique du flipper virtuel Blood Machines
Source : VPuniverse.com

Un apron utile et bien pensé

Chaque élément de la table a son importance et ici, l’apron a fait l’objet d’une attention particulière. Tout d’abord, la croix inversée côté tire-bille deviendra lumineuse lorsque la bille sera en attente de son lancer. Cette lumière servira de jauge d’étirement du tire-bille et vous permettra de mieux doser votre tir. En voila une idée qu’elle est bonne, non ?

Juste à côté, vous trouverez les indicateurs lumineux pour chacune des missions. Ils sont clignotants lorsque la mission est sélectionnée et fixes lorsque la mission est atteinte.

A gauche, la boule noire est un écran de communication qui s’active lors du mode « Portal Room ». A sa droite, un instrument de vol factice vous indiquera le coefficient multiplicateur des bonus en cours.

Un Skillshot inspiré des grands noms du flipper

Blood Machines vous propose bien évidemment un Skillshot de base. Celui qui consiste à envoyer la bille devant l’insert allumé, principe connu mais néanmoins apprécié. Toutefois vous ne pourrez pas déplacer la lumière d’un insert à un autre avec les batteurs (ha ha ha ! ça serait trop facile)… Mais ce n’est pas tout !

En effet, à l’instar d’un Medieval Madness, d’un Monster Bash ou d’un Cactus Canyon, vous pourrez déclencher un skillshot spécial en gardant appuyé le batteur gauche avant de lancer la bille. La bille ne s’arrêtera pas au-dessus des inserts mais continuera sa course dans la boucle extérieure pour arriver sur vos batteurs. A vous alors de la prendre au rebond et de l’envoyer dans la rampe de votre choix.

Un DMD classique à l’ancienne

L’époque des bons vieux DMD monochromes orange vous manque ? Alors Blood Machines est la table qu’il vous faut ! Ici, pas de colorisation tape-à-l’oeil, pas de vidéos sur écran LCD… Non, non ! On colle le plus aux origines, on cherche de l’authentique ma p’tite dame !

Peu de tables originales utilisent UltraDMD (FlexDMD depuis) et encore moins depuis la sortie de Pinup Player (cf. article sur le pincab). Autant vous dire que c’est une bonne surprise de voir une table sortir en 2022 utilisant aussi bien un DMD à l’ancienne.

Les animations sont propres et parfaitement adaptées au format 128×32 pixels. Un vrai travail de retranscription des scènes du film a été fait pour les faire tenir dans des animations monochromes. Un challenge osé et parfaitement relevé.

Affichage DMD du flipper virtuel Blood Machines
Au top sur mon PIN2DMD

7 Missions, 3 multiballs et 1 Wizard Mode

Dans cette optique d’un gameplay à l’ancienne, Blood Machines ne se perd pas dans un code à rallonge et difficilement lisible. L’originalité et la richesse de cette table et de son code vient du parti-pris de game design. En outre les 7 missions ont toutes des objectifs très différents et si certaines missions seront assez simples à réaliser, d’autres exigeront un peu plus de sang froid de la part du joueur.

La mission « Heart of Steal », qui fait référence aux problèmes cardiaques de Lago dans le film, est relativement simple puisqu’il vous suffira de frapper 25 fois les bumpers.

De même, la mission « Portal Room » (en référence également à une scène du film) vous proposera une expérience surprenante, s’approchant du jeu éponyme développé par Valve avec un mini plateau qui s’affiche comme par magie et des portails dans lesquels la bille passent de droite à gauche et de bas en haut. Le but sera de frapper les drop-targets situées à gauche et à droite grâce à deux mini batteurs. En faisant attention à ne pas perdre la bille lors des phases de téléportation, vous devriez vous en accommoder sans encombre.

A contrario, la mission « The Hunt » vous demandera de toucher 3 fois le vaisseau avec le laser vert, sauf que le vaisseau en question est représentée par la bille suspendue en son centre et qu’il faut qu’elle se détache de son support. Il ne suffira donc pas de l’effleurer mais de bien la frapper en plein centre, sans quoi il faudra de nouveau charger le laser en passant au préalable par le shoot « Mission » pour retenter votre chance… Tout en sachant qu’il y a un timer (la bise à Lazarus au passage).

A noter également, ce choix audacieux de sélection des missions au bon vouloir des bumpers. Chaque fois que la bille vient frapper un bumper, le curseur de la mission se déplace, vous obligeant ainsi à réaliser les missions dans un ordre aléatoire..

Au niveau des Multiballs, ceux-ci s’activent également de 3 façons différentes :

  • le MIMA vous demandera de frapper 3 billes suspendues au niveau du vaisseau,
  • le TRACY vous demandera de frapper les bumpers pour activer le clignotement des inserts en forme de croix inversées et de les activer au fur et à mesure en faisant les shoots correspondant,
  • le COREY vous demandera de faire des sky-loops pour activer le clignotement des inserts en forme de pentagones et de les activer au fur et à mesure en faisant les shoots correspondant.

Une fois les 7 missions et les 3 multiballs réalisés, vous activerez enfin le chapitre final.

Je me garderai bien de vous spoiler le Wizard mode pour ne pas vous enlever la surprise de la découverte…

… Mais en vrai, je n’ai toujours pas réussi à l’activer, d’ailleurs je dois vous laisser, je retourne y jouer. #lowscorepinballwizard

Informations et crédits

Pour toute information sur le téléchargement et l’installation, c’est par ici : Vpuniverse.com

Membres de la Team VPin-Workshop ayant participé au projet (source vpuniverse) :

  • Project Lead – iaakki
  • Table Layout Design – iaakki, Dapheni
  • Art Lead & 2D Graphics – Astronasty
  • 3D Objects & Textures – Tomate, Flupper, iaakki, Sixtoe, D.J.
  • Scripting & Coding – iaakki, Apophis, oqqsan, Wylte, Lumigado, fluffhead35
  • DMD – Oqqsan, eMBee, Astronasty, Lumigado.
  • VR – Sixtoe, leojreimroc, iaakki
  • Table Rules – Apophis, iaakki, VPW Team.
  • Shot Tester – gtxjoe
  • Testing – Rik, PinStratsDan, VPW Team
Conclusion du test du flipper virtuel Blood Machines
Aetios
Aetios
Pincabiste passionné depuis 2016 et grand adepte du DIY.

Derniers Articles

spot_imgspot_img