Le 15 décembre 2020, Stern Pinball révélait son nouveau flipper dans ses 3 gammes habituelles Pro, Premium et Limited Edition (LE). Le soir même, l’équipe Pinball Mag. commentait l’annonce dans le live de RB Flip. Dans les commentaires comme chez les participants, l’accueil était pour le moins réservé. Parmi les griefs :

La version Limited Edition du Led Zeppelin. Un Artwork particulièrement décrié
  • Peu de prise de risque sur les mécaniques
  • Une direction artistique qui divise, notamment le rouge et bleu de la caisse du LE
  • Un seul toy surnommé “le monte-charge” au centre du playfield dont le fun laisse dubitatif
  • Un timing surprenant, peu de temps après un Guns ‘N’ Roses de JJP encensé par les joueurs

Même si l’Europe pèse lourd dans les ventes de Stern, ce type de machine peut faire une belle carrière uniquement aux Etats-Unis. Du coup, que pense-t-on du Led Zep’ aux US ?

L’avis d’un influenceur

Kaneda’s Pinball a dédié plusieurs podcasts au nouveau flipper de Stern.

Un post de Kaneda
Un post éloquent de Kaneda (Eric Meunier est le designer du Guns)

Son premier constat : les 500 Limited Editions sont déjà vendues alors que personne n’a encore mis ses mains dessus. La partie est déjà jouée, tout ce que Stern produira sera vendu. Le manufacturier entretient-il volontairement la rupture de stock ? Peut-être, auquel cas la pratique est partagée par les autres acteurs. Jersey Jack Pinball n’a lui aussi produit que 500 Guns ‘N’ Roses en Collector’s Edition.

Son deuxième constat rejoint celui que Paris_pinball_addict avait fait lors du Live RB Flip : Steve Ritchie a “raté” deux super licences par le passé, le Star Wars et le Game of Thrones. Il est à craindre que ce Led Zeppelin suive la même voie.

Kaneda a enrichi son avis grâce au stream de Dead Flip du 18 décembre : le flipper Led Zep fait partie des machines “rapides” avec une circulation fluide de la bille. Mais les artworks semblent avoir été copiés-collés sans grande attention, les mécaniques et les toys manquent d’inspiration. En gros, il apprécie le feeling Stern du jeu, pas le reste.

Kaneda le reconnaît lui-même : peu importe son avis, le thème seul fera vendre ce pinball. Il tempère également sa critique en rappelant qu’un flipper musical peut être transcendé par la gestion de la bande-son. Si les pistes d’une chanson s’additionnent à mesure que la partie gagne en intensité, le jeu change de dimension.

L’avis des joueurs

Faut-il que j’apprécie ce que je fais pour me taper le forum de Pinside… Tirer une tendance de tout ce verbiage qui part dans tous les sens n’est pas chose aisée. Mais voici néanmoins ce qu’on peut résumer.

Apprécier ce Led Zeppelin sans le comparer au Guns ‘N’ Roses est quasi impossible pour la communauté. De fil en aiguille, comparer les deux revient à opposer Stern Pinball et JJP.

Arrivé à ce point, les vieilles querelles de chapelles resurgissent. On loue Jersey Jack pour sa créativité, on conspue Stern pour son manque de prise de risque. Mais on défend Stern pour son feeling flipper en main, et on moque JJP pour ses toys au détriment du gameplay.

En revanche, personne ne défend réellement la Direction Artistique. Et tout le monde chouine sur la diffusion de Dead Flip. Celle-ci a été manifestement gênée par les systèmes de protection des droits musicaux des plateformes de streaming.

Français, Américains : une différence d’opinion ?

Honnêtement, tout ce que nous avons pu lire en anglais aurait pu être écrit en français sans que personne n’y trouve quelque chose à redire. Les critiques américaines, positives comme négatives, ressemblent furieusement aux nôtres.

Néanmoins, nous réagissons peut-être plus violemment à ce flipper considéré comme passable en raison de notre contexte européen : la récente taxe de 25% sur les importations. Celle-ci nous rend plus chatouilleux, et plus enclins à patienter pour le flipper qui emportera notre adhésion sans réserve.

Vous pouvez poursuivre avec notre test du flipper Led Zeppelin.