Les flippers les plus vendus de tous les temps

Se pencher sur les flippers les plus vendus, c’est constater que la grande époque est loin derrière nous, et qu’elle a couvert plusieurs générations de machines entre la fin des années 70 et le début des années 90. On a tendance à considérer que l’âge d’or du flipper se situe dans les années 90, mais c’est une erreur du point de vue strictement commercial. Il se vendait plus de pinballs dans les années 70 !

L’essor des ventes est probablement dû à plusieurs facteurs combinés :

  • la fin de l’interdiction du flipper dans plusieurs Etats américains en 1976, dont New York
  • la modernisation avec le passage à des écrans numériques et à des règles du jeu codées informatiquement
  • l’apparition des salles de jeux rassemblant bornes d’arcade et flippers

Mais abrégeons là cette intro pour vous donner l’info que vous attendez.

Le top 10 des meilleures ventes de flippers

Voici la liste des flippers les plus vendus de toute l’Histoire :

  • The Addams Family (21 270 unités en 1992, dont 1 000 Gold Editions produites dans un deuxième temps pour fêter le record de ventes)
  • Eight Ball (20 230 unités, 1977)
  • Flash (19 505 unités, 1978)
  • Playboy (18 250 unités, 1978)
  • Firepower (17 410 unités, 1980)
  • High Speed (17 080 unités, 1986)
  • KISS (17 000 unités, 1979)
  • Star Trek (16 842 unités, 1979)
  • Mata Hari (16 260 unités, 1978)
  • Captain Fantastic and the Dirt Brown Cowboy (16 155 unités, 1976)
Flipper The Addams Family - Backglass - N° parmi les flippers les plus vendus
Backglass Addams Family

Les années 70 : les flippers les plus vendus

Que nous apprend ce palmarès ? Que 8 des 10 flippers les plus vendus ont été commercialisés entre 1976 et 1980. C’est l’époque durant laquelle les flippers ont troqué leurs vieux rouleaux à chiffres pour des écrans numériques. Hormis Captain Fantastic, les autres best-sellers sont électroniques. La nouveauté technologique a clairement dynamisé les ventes.

Les années 80 : l’ère de la transition

Les années 80 ont été plus difficiles, notamment du fait de la crise du jeu vidéo en 1983 qui a emporté avec elle une partie du marché du flipper. C’est pourquoi ce top 10 ne comprend qu’un seul modèle de cette décennie : High Speed. Ce modèle apporte plusieurs innovations technologiques, la plus importante d’entre elles étant son logiciel System 11 et l’écran alphanumérique qu’il contrôle, et qui sera utilisé par Williams pendant plusieurs années.

Pour être précis : un écran alphanumérique permet d’afficher des chiffres et des lettres, alors que les précédents n’affichaient que des chiffres. Cette évolution qui semble anecdotique permet d’afficher des consignes pour le joueur, et donc de complexifier les mécaniques de jeu.

Le plateau du flipper High Speed – Williams – Crédit ipdb.org

Les années 90 : grandeur et décadence du flipper

Grandeur, certes, car les « tables » produites à cette époque comptent dans leurs rangs les meilleurs flippers, les plus originaux ou appréciés. Et décadence car la fin de la décennie a vu disparaître tous les grands fabricants, pour ne laisser, à l’aube du 21ème siècle que Stern Pinball.

En guise de chant du cygne, l’industrie a produit en 1992 le flipper le plus vendu de tous les temps : The Addams Family, l’œuvre du designer Pat Lawlor. Mais comme vous pouvez le constater, il s’agit d’un coup d’éclat isolé, aucun autre flipper de cette génération n’a approché les 20 000 unités, ni même dépassé les 15 000 d’ailleurs.

Plateau du flipper The Addams Family

Depuis 2000 : des volumes « confidentiels »

Les années 2000 représentent le creux de la vague dans l’histoire du flipper. Avec un seul fabricant encore vaillant et un réseau de distribution moribond, l’enjeu était de tenir, pas de battre des records.

Les années 2010 ont vu le marché se réveiller et les volumes enfler. Mais la production est restée en dessous des 5 000 unités pour un modèle, même en cumulant les déclinaisons (Pro, Premium, Limited Edition chez Stern par exemple).

Il n’y a donc aucune production qui équivale celle d’un pinball de la période 1975-1995, du moment que celui-ci a connu ne serait-ce qu’une réussite commerciale moyenne.

Et demain, le record sera-t-il battu ?

Si le marché reste tiré par l’usage domestique, l’espoir est mince car la cible est étroite. Quelle part de la population a la place, l’argent et l’envie d’avoir un flipper à la maison ? Pas suffisamment de monde, en toute objectivité.

Le seul espoir serait de voir renaître des lieux publics avec des machines. Pour les bars/PMU chers à notre tradition française, il va falloir faire notre deuil. En revanche, les barcades fleurissent aux Etats-Unis depuis plusieurs années. Imaginez un lieu où on mange des hamburgers ou autre nourriture très saine, dans une ambiance entre le pub et le bowling, avec un line-up de plusieurs flippers. Ca donne envie, non ?

On croise les doigts pour voir le concept se développer en Europe !

Nick_O
Nick_Ohttps://pinballmag.fr
Collector of friends who have pinball collections.

Articles Récent

spot_imgspot_imgspot_imgspot_img