Queen | Pinball Brothers

Pour tous ceux qui ont grandi dans les années 80 et début 90, il y a des musiques qui resteront à jamais gravées dans nos mémoires.

Un superbe biopic qui tient en grande partie par l’interprétation de l’acteur Rami Malek. A voir absolument pour vous mettre dans l’ambiance si ce n’est pas déjà fait.

Que nous les aimions ou pas, certains titres de Queen sont devenus légendaires et ont traversé les décennies jusqu’à aujourd’hui, en 2022, sans avoir pris une ride. Ce n’est pas le succès récent du film Bohemian Rhapsody (2018) qui me fera mentir, car vous avez été nombreux à plébisciter ce biopic dans les salles obscures.

Donc une fois n’est pas coutume, c’est moi qui me colle à cette analyse post-reveal du flipper Queen de Pinball Brothers dont nous avions parlé récemment dans notre article sur les dernières rumeurs.

Bien que les rumeurs se faisaient de plus en plus persistantes, rien n’avait été divulgué par Pinball Brothers depuis la présentation du prototype le 27 septembre 2021 dans le concept store de Carnaby Street dédié au groupe pour son 50ème anniversaire.

C’est donc sans être réellement attendu que ce flipper vient de débarquer, en pleine canicule, devant nos yeux ébahis de pinhead en mal de fraîcheur.

Je vais tâcher de vous donner ici les premiers avis à chaud de la rédaction de Pinball Mag. en me basant sur ce qui a été publié le 21 juillet 2022, c’est à dire quelques photos et un flyer avec la liste des titres, des éléments du plateau et quelques éléments de gameplay.

Empty spaces, what are we living for ? Abandoned places, I guess we know the score, on and on, Does anybody know what we are looking for ?

Who wants to live forever ?

Et c’est par ce titre évocateur et au combien riche en émotions que la communication souhaitée par Pinball Brothers nous a été livrée dès 11h00 ce 21 juillet 2022, sous forme de teasing. Il rappelle forcément de bons souvenirs, notamment aux fans de Highlander (dont je fais partie)…

Alors attention !!! Je parle bien évidemment du long métrage de Russell Mulcahy de 1986 puisqu’il n’existe RIEN sur le sujet après ce film, absolument RIEN !

THERE CAN BE ONLY ONE !

Mais je m’égare, alors revenons donc au sujet principal de cet article et à la communication de la firme scandinave. C’est donc vers 16h00 que les premières images des deux versions et les flyers ont été mis à disposition sur les réseaux sociaux et sur le site de Pinball Brothers.

Deux Versions : Rhapsody Edition et Champions Edition

Comme cela est de coutume désormais, la machine se déclinera donc en deux versions.

  • La Rhapsody Edition sera une version limitée à 1 000 exemplaires et sera donc livrable dès septembre 2022.
  • La Champions Edition suivra dès le premier trimestre 2023 sans limitation annoncée de production.

Les différences entre les deux versions sont assez subtiles si on en croit les deux photos ci-dessus. Une finition « dorée » pour la Rhapsody Edition contre une finition plus standard pour l’autre. A quelques changements de couleurs prêts, les deux versions sont esthétiquement très proches.

Au niveau des équipements, on notera que le shaker est en option sur la Champions Edition alors qu’il est installé de base sur la Rhapsody Edition. A noter également, l’éclairage des art blades et de la backboard qui est dédié à la Rhapsody Edition.

La Track-list : un sans faute… ou presque.

Un rapide coup d’œil sur la track list nous montre qu’indéniablement les plus grands hits du groupe seront présents dans ce flipper (14 titres en tout d’après le flyer).

Reste à voir comment ils seront agencés dans le code mais sur le papier cela vend tout de même du rêve :

  • A Kind Of Magic
  • Another One Bites The Dust
  • Bohemian Rhapsody
  • Hammer to Fall
  • I Want To Break Free
  • Killer Queen
  • One Vision
  • Play The Game
  • Radio Ga Ga
  • Seven Seas of Rhye
  • Somebody To Love
  • We Will Rock You
  • We Are The Champions
  • Who Wants to live Forever

Malgré cela, le fan que je suis reste sur sa faim, car il manque un titre qui pour moi est LE titre emblématique de Queen par excellence : « The Show Must Go On » !

Rien que l’évocation de ce hit planétaire me donne la chair de poule… alors comment peut-on « oublier » ce titre dans une track list de Queen ? Les bras m’en tombent. Avoir attendu si longtemps un flipper basé sur ce groupe pour ne pas avoir le droit d’y entendre cette chanson. Subjectif vous dites ? Je réponds « Peu m’importe » !  Ce titre aurait dû y être et il n’y est pas !

Pour la défense du manufacturier, cette chanson fait partie des dernières enregistrées par le groupe, et donc ne bénéficie pas d’image de concert pour l’illustrer sur l’écran.

…Whatever happens, I’ll leave it all to chance, Another heartache, another failed romance, on and on, Does anybody know what we are living for?…

Le plateau

Venons-en au cœur de la bête : son plateau, qui risque de diviser au sein de la communauté. Contrairement au flipper Alien, nos amis suédois de chez Pinball Brothers ont abandonné le format widebody qui avait été pressenti dans un premier temps lors du pré-développement par Heighway Pinball. Un choix stratégique qui a sûrement dû faire l’objet de concessions sur le remplissage du plateau.

Au niveau de sa structure, on retrouve un fan-layout assez classique, avec comme souvent des toys en fond de plateau, au rang desquels :

  • Un upper playfield en forme de guitare électrique, avec un batteur dédié et des targets, qui n’est pas s’en rappeler le casque du Mandalorian sur le flipper éponyme,
  • Un poste de radio qui semble de qualité et être éclairé de l’intérieur,
  • Le stade de Wembley, qui lui, semble être fabriqué avec une imprimante 3D (à confirmer).
  • 3 Bumpers avec plexiglas classique (pas de toys bumper comme sur le Alien)

L’artwork ne fera pas l’unanimité parmi les pinheads, c’est certain.

Bien qu’il soit coloré, on a le sentiment que la direction artistique a tenté de réaliser un medley de l’iconographie du groupe depuis ces débuts jusqu’à sa fin. Les fans de groupe s’amuseront certainement à retrouver les multiples références à son histoire et à sa discographie, mais cela donne un effet un peu brouillon qui pourrait gêner la lecture en jeu. Il faudra le tester avec le lightshow en action pour en donner un avis définitif !

Le fronton

Et si on s’attaquait au sujet qui fâche ? Oui, car selon moi, ce fronton est loin de rendre hommage au groupe. C’est sobre… Mais beaucoup trop à mon goût.

Bien entendu, on retrouve un écran LCD qui devrait égayer un peu tout ça avec des animations, mais l’artwork aurait mérité un peu plus de folie. A noter que l’artwork de la Rhapsody Edition est le même, seul le dégradé des coloris change.

Ceci dit, il est vrai que la sobriété était souvent de mise sur les pochettes d’albums de Queen notamment en ce qui concernait les « Greatests hits »… Serait-ce un clin d’œil volontaire ?

…Inside my heart is breaking, My makeup may be flaking, But my smile, still, stays on…

Et le prix dans tout ça ?

A ce jour, nous ne connaissons toujours pas les tarifs qui seront appliqués sur notre vieux continents et notamment en France. En attendant, les tarifs des deux versions sont d’ores et déjà connus outre Atlantique :

  • 9 295$ pour la Champions Edition,
  • 10 995$ pour la Rhapsody Edition.

Nous pouvons espérer un effet d’aubaine compte tenu du fait que la fabrication est assurée en Europe et qu’aucun frais de douane ne devrait donc se greffer aux prix de vente. Nous ne manquerons pas de mettre à jour cet article dès que nous aurons l’information du/des distributeurs.

En conclusion

La sortie d’un flipper dédié au groupe pop-rock Queen reste quoi qu’il en soit un événement. En l’état et en toute objectivité, ce flipper n’est pas le plus audacieux qu’il nous ait été donné de voir durant les dernières années. Si le remake du Alien avait été plutôt bien accueilli, il faudra attendre un peu pour savoir ce que vaut véritablement ce flipper Queen.


Aetios
Aetios
Pincabiste passionné depuis 2016 et grand adepte du DIY.

Lastest articles | Articles récents