Il y a quelques jours, nous avons publié un article sur les flippers les plus vendus de tous les temps. Cet article vous a énormément plu et a suscité beaucoup de réactions et de messages de votre part notamment sur les volumes de production d’un fabricant de flipper. Question à laquelle nous répondons en partie sur notre dernier podcast : Ze Pinball Podcast épisode 3. Une fois de plus, nous vous proposons d’aller au bout des choses et de parfaire vos connaissances en la matière !

Elon Musk vs Gary Stern

Nous avons donc vu le top 12 des flippers les plus vendus, nous avons abordé le sujet du volume des flippers modernes, mais à quoi peu ressembler le sanctum sanctorum ? Oui ! A quoi cela ressemble les entrailles d’une usine de flipper ? Avons-nous des chaînes de production entièrement automatisées et hypers modernes comme dans les usines de Tesla ? Ou bien, des chaînes légèrement robotisées et où l’action humaine est encore importante ? Ou bien encore une succession de petits ateliers style « atelier découverte de Leroy Merlin » où l’humain est au cœur du processus de production ? La réponse en image juste ci-dessous avec la visite de l’usine de Stern à Chicago. Mais avant de commencer le visionnage, nous mettons en exergue un fait important : les trois premières vidéos sont en fait une seule et même vidéo découpée en trois parties et réalisée lors de portes ouvertes en 2010. La dernière vidéo, est une vidéo officielle de Stern sortie en octobre 2020 et présentée par Jack Danger.

Bon visionnage, on se retrouve juste après pour un debriefing !

Alors ? Ce petit factory tour vous a plu ? Tant mieux ! On est là pour vous faire plaisir ! Nous allons maintenant décrypter un peu ces images.

Numéro un mondial

L’air de rien, tranquillement installé dans votre canapé ou dans votre lit avant de vous coucher (ou même sur vos toilettes avec votre portable), vous venez de faire le tour du proprio du numéro un mondial des fabricants de flipper : Stern. Il est important de le souligner car, on est en droit de supposer que ce que vous venez de voir c’est, par conséquent, le top du top de ce qui se fait en chaîne de production dans le monde du flipper. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est surprenant !

Le petit personnel

Non ? Rien ne vous a étonné ? Nous, ce que l’on observe, c’est que le numéro un mondial fonctionne vraiment à l’ancienne. On se croirait dans un atelier géant, pas dans une usine. Exit les chaînes de production ultra perfectionnées de Musk (ça on en doutait pas) mais exit également le moindre robot ! Au mieux vous avez de petites ou moyennes machines du genre presse. Vos flippers, les p’tits Pinheads, sont assemblés en majeure partie à la main ! En effet, toutes les phases d’opérations d’assemblage nécessitent obligatoirement l’intervention humaine : ponçage des plateaux à la main, insertion et collage des inserts à la main, pose des decals à la main, tressage des fils du dessous du playfield à la main, assemblage des pièces mécaniques à la main, découpe des fils électrique à la main un part un, soudure à la main, perçage du playfield à la main (aidé par une plaque en métal en guise de patron de découpe)… Même dénuder les fils se fait à la main (certes, avec le concours d’une petite presse, mais à la main tout de même !). L’emballage à la main, mise en carton à la main sur un vieux tapis roulant à cylindres, tamponnage des cartons à la main, on se croirait dans une vieille imprimerie ou un vieux bureau de poste ! Toutes ces phases sont donc réalisées par des ouvriers qui disposent de quelques boîtes en cartons déglinguées où sont rangées les pièces (fabriquées par d’autres entreprises) et d’outils pour le moins rudimentaires… Un vrai travail de fourmis, et de notre point de vue, pas énormément gratifiant…

Back to the future

Le plus impressionnant et comme nous vous l’avions signifié juste au dessus, dix années séparent les deux vidéos. En dix ans, pas grand chose ne semble avoir changé dans le processus ! “Si ça fonctionne, pourquoi changer”, nous demanderez-vous ?

Sachant, que vous êtes le fabricant numéro un mondial, que votre chiffre d’affaire a triplé entre 2009 et 2013, que ces dernières années votre chiffre d’affaire a encore explosé, vous pourriez certainement penser à moderniser vos process pour améliorer les conditions de travail et donc de productivité, non ?

Attention, ne vous méprenez pas les Pinheads ! Ici, il ne s’agit pas d’une critique révolutionnaire version bolchévique ! Juste d’un constat. Il est normal pour une entreprise de faire de l’argent, aucun tabou là-dessus. Le point c’est : étant numéro un mondial en terme de vente, pourquoi ne pas se servir de cette position pour devenir un leader créatif, innovant et repousser les limites du marché du flipper ?

Car honnêtement, l’on voit bien que ce n’est pas le cas. Les outsiders, dont JJP, frappent fort dans ce domaine et les twipy awards en témoignent. De plus, juste par fierté, n’auriez-vous pas envie de proposer la plus belle usine qui soit en tant que numéro un ? A titre de comparaison, jetez un œil sur les deux vidéos ci-dessous des ateliers des allemands de Pinball Universe.

Alors certes, ils ne sont pas fabricants mais ils ont néanmoins des ateliers de maintenance, des zones de frets, une flotte de véhicules, et dans n’importe quel endroit de leur entrepôt on pourrait manger par terre !

Alors pourquoi aucune évolution ? Certainement parce que jusqu’à présent ça marche alors pourquoi faire autrement ? Ok… mais jusqu’à quand ?