Toy Story 4 | Jersey Jack Pinball

Oui ! Il est enfin là ! C’est officiel cette fois !

Si dans le milieu du flipper, chaque lancement de nouvelle machine est systématiquement un évènement en soi, il faut bien avouer que cette excitation est décuplée lorsqu’il s’agit d’un modèle qui sort de la firme fondée par Jack Guarnieri.

Seul « vrai » concurrent de Stern, Jersey Jack Pinball (JJP pour les intimes) brille à la fois par la qualité de ses machines et par la justesse des thèmes choisis. Avec des licences savoureuses comme Pirates des Caraïbes, The Hobbit ou encore Guns and Roses en passant par des thèmes plus audacieux comme Dialed In, il faut bien reconnaitre que JJP a su se faire une place depuis de nombreuses années au sein de cet écosystème, ayant même été le coup de pied salvateur qui aura poussé Stern à créer ses premiers flippers à écran LCD et ainsi sortir de sa zone de confort !

Sauf que là où Stern suit un calendrier de sorties (et de production) régulier nous assurant à minima nos 3 sorties annuelles, il en est tout autre pour JJP.

Leur dernier modèle, qui fit l’effet d’une véritable bombe dans le milieu, le Guns & Roses, date désormais d’il y a deux ans et la production a été ponctuée de délais à rallonges et de décalages dans les livraisons. Le tout rendant ainsi ces machines encore plus désirables, s’arrachant comme des petits pains malgré des prix qui s’envolent parfois vers l’infini et au-delà !

C’est donc tout naturellement, une fois les premières infos au sujet d’un futur modèle autour de la licence légendaire des studios d’animations Pixar sorties, que la communauté s’est empressée de faire monter la hype en fantasmant tout un tas de choses plus ou moins vraies sur cette future machine. Chacun y allant de sa petite prédiction sur la date de sortie de celui que l’on appelle d’ores et déjà dans les bas-fonds du milieu du flipper « Le futur chef d’œuvre de JJP » !

Et c’est donc ce Mardi 14 Juin 2022, que le messie de la bille d’argent, celui dont tout le monde connaissait le thème sans qu’il soit officiellement annoncé, prend enfin vie…

Bien évidemment, à la rédaction, on se fend d’une petite preview pour l’occasion.

Un lancement en grande pompe

Force est de constater que JJP reste un concurrent qui s’amuse à faire bouger les lignes. Le lancement de leur dernière machine, le Guns & Roses avait été une véritable réussite. Le teasing autour du thème avait été savamment dosé et le trailer de sortie était tout simplement incroyable, donnant envie à n’importe quel pinhead de définitivement craquer son PEL pour ainsi s’acheter « ce flipper qui a l’air trop bien dans la vidéo » !

Et bien sûr, pour Toy Story 4, JJP remet le couvert. Cette fois-ci avec un petit teasing malin et taquin la veille de la sortie au travers d’une photo d’une partie de l’avant de la machine, sans dévoiler le titre officiel mais sans pour autant laisser place au doute :

« Compte à rebours lancé, dans 24h, vers l’infini et au-delà ! »

La communauté est désormais fixée, ça sera bien Toy Story !

La vidéo de lancement, est quant à elle sortie le lendemain. Elle est dans la lignée de leur précédente mouture et est (hormis si vous n’aimez pas du tout le thème) la pire des choses possibles pour votre compte en banque tant l’envie de débourser un acompte pour en réserver un exemplaire se fait sentir dès la dernière image montrée. Jugez plutôt :

C’est beau, avec une mise en scène colorée parfaitement dans le thème et suffisamment détaillée pour comprendre les fonctionnalités principales du jeu.

Et c’est finalement tout le but de ce genre de trailer. Jouer sur la fibre émotionnelle et compter sur « l’effet waouh » pour vous inciter à franchir le pas pour espérer avoir le précieux objet dans votre salon.

Et de ce côté-là, contrat rempli. Encore une fois, bravo JJP !

Une licence d’enfant dans un jouet pour les grands

Alors il s’agit peut-être du point le plus discutable et c’est d’ailleurs le cas pour chaque nouvelle machine, quelle que soit la marque: quid du thème choisi ?

Si JJP nous a habitué à des thèmes plutôt grand public, au rendu visuel très léché comme Wizard Of Oz, Willy Wonka ou Pirate des Caraïbes, sortir une machine sur un film d’animation est pour ainsi dire… assez inattendu. D’ailleurs cette annonce n’aura pas manqué de faire réagir la communauté, y compris les aficionados de la marque.

Si les flippers sur le thème des dessins animés ou des films d’animation ne sont pas une nouveauté (Shrek, Family Guy, South Park ou encore The Simpsons pour ne citer qu’eux), le faire autour d’une licence cultissime de Disney/Pixar est par contre, une grande première !

Pour être honnête, même si le rendu visuel semble incroyable, on a un peu de mal à voir le cœur de cible visé avec ce choix de licence. Les quarantenaires et plus, sont pour la plupart passés à un peu à côté de cette licence à l’époque et ceux, plus jeunes, pour qui la flamme serait intense à l’évocation des noms d’Andy, Rex, Mr Patate, Woody ou Buzz ne sont pas forcément tous en capacité de s’offrir ce gros jouet qui coute cher et prend de la place.

Reste l’exploitation, mais là encore, il ne s’agit pas vraiment de la finalité des machines JJP. Leur rareté et leur prix n’en font pas les modèles privilégiés par les exploitants, en Europe tout du moins. Notez d’ailleurs que contrairement aux précédentes production JJP, cette machine n’est disponible qu’en version LE (Limited Edition) et CE (Collector’s Edition), pas de Standard Edition cette fois-ci.


Nul doute malgré tout, que toutes ces machines, quel que soit l’édition, trouveront preneurs.
Nous sommes néanmoins curieux de voir le rendu d’un thème aussi enfantin sur une machine aussi complète et complexe qu’un flipper de cette génération.

Team Woody ou team Buzz ?

Si la légende raconte que cette machine aurait dû sortir il y a quelques années en même temps que le 4ème volet de la saga, la plupart d’entre nous avait espéré de légers ajustements pour en faire un flipper plus globalement axé autour de la licence et moins autour du dernier film (qui d’ailleurs, était un navet sans nom… oui c’est gratuit mais assumé. Forky est à Toy Story ce que Jar Jar est à Star Wars : une erreur de parcours capable de ruiner un film !) et ce n’est finalement pas le cas.

JJP sort bien un flipper Toy Story 4 et non pas Toy Story tout court. Qu’importe, nous retrouvons tous les personnages et éléments phares de la série au travers d’éléments de gameplay tous plus attirants les uns que les autres.

Et sans avoir mis les mains sur la machine, nous ne pouvons que constater ce que l’on voit en vidéo. Autrement dit, un plateau de jeu fourni, un artwork très travaillé et des toys variés, nous rappelant parfois quelques grands classiques de la belle époque.

On retrouve donc en vrac :

  • la tête de Gabby Gabby Doll qui sort du plateau à la manière des trolls d’un Medieval Madness
  • le tremplin de Duke Caboom qui propulse la bille à la manière d’un No Good Gofers
  • un disque tournant qui est devenu un grand classique des plateaux que l’on veut déstructurer en apportant des trajectoires aléatoires
  • et une petite nouveauté jamais vu jusqu’à présent : Un mini Pincab sur le plateau !


Ou plus exactement un écran au format d’une tablette qui semble avoir plusieurs fonctionnalités d’affichage complémentaire en jeu, mais également la possibilité d’être jouable au travers d’un mini jeu de flipper façon pincab, intéressant. Reste à voir si cet élément de gameplay ne vient pas trop casser le rythme d’une partie.

Là encore, on a hâte de poser nos mains sur cette machine pour apprécier le gameplay en profondeur !

Le dernier chef d’œuvre du Maestro

S’il y avait bien une certitude malgré toutes les supputations autour de ce modèle, c’est le fait qu’il s’agissait du dernier flipper produit par le célèbre Pat Lawlor. Après nous avoir comblé au travers de machines toutes plus emblématiques les unes que les autres, inventé des toys novateurs et créé des designs de plateaux devenus cultes depuis tant d’années, le maitre incontesté des flippers à succès tire désormais sa révérence au travers de cette dernière création.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça se sent dans les premières images que l’on peut voir. Il est encore un peu tôt pour se prononcer et bien difficile de se faire un avis sans y avoir joué mais on ne peut que souligner la richesse de ce « world under glass » et la passion qui émane de ces premières images de gameplay, celle d’un homme qui aura, sans nul doute, voulu laisser sa dernière emprunte dans ce monde du divertissement.

Avouez que c’est beau, fourni et pile poil dans l’esprit de la licence non ?

Que l’on dispose d’un affect avec cette licence ou pas, on a hâte de jouer avec le dernier né de Pat Lawlor car cette machine sera, quoiqu’il en soit, un modèle historique. L’aboutissement de la carrière de celui qui aura tant apporté au flipper.

Un Toy Story 4 à emporter, s’il vous plait !

Parlons un peu chiffres et disponibilité pour finir cette preview.

S’il est évident qu’il est compliqué de savoir combien de modèles seront exactement disponibles pour le marché Européen/Francophone (sans compter que tout à plus ou moins déjà été réservé de longue date auprès des importateurs) nous avons pu nous entretenir avec Pinball Pleasure et son dirigeant Christophe Lienard, importateur officiel JJP pour la France et voici ce qu’il en ressort :

  • 2 modèles différents (Collector’s Edition & Limited Edition)
  • 5000 exemplaires fabriqués pour le Limited Edition
  • 1000 exemplaires fabriqués pour le Collector Edition
  • Prix (prévisionnel, susceptible d’évoluer) : 13 995€ TTC pour le LE
  • Tous les modèles CE sont sold out
  • Aucune limite d’importation de modèles LE sur le marché français
  • Date de disponibilité pour le marché Européen/Français inconnue pour l’instant
  • Premier modèle d’expo jouable chez Christophe à partir du 21/06/22

Vous voilà donc en possession des premières infos au sujet de cette machine qui s’annonce d’ores et déjà comme un must have JJP. Inutile de vous dire qu’à la rédac’, on a hâte de pouvoir poser nos petites mimines sur cette machine pour se faire un premier avis pour peut-être, plus qu’avec n’importe quel autre modèle, faire ressortir le temps d’une partie, notre âme d’enfant…

On se retrouve très vite pour le test en profondeur de cette machine, d’ici là vous avez notre baromètre de « hype pinballesque » ci-dessous 🙂


Credit photo : jerseyjackpinball.com & pinball-pleasure.com


Syl Vain
Syl Vain
Fan de pop culture des années 80/90, collectionneur compulsif et partisan du "c'était mieux avant !"

Derniers Articles

spot_imgspot_img